Indemnisation de HCRRUN : les chefs du grand Oti sont reconnaissant envers le chef d’État togolais

Selon les dernières actualité au togo publiées au niveau des journaux togolais en ligne, la directrice de cabinet du chef d’État, Victoire Dogbé a affirmé que le Haut Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale, a satisfait le grand Oti après ses actions d’indemnisation réalisées le 13 juillet dernier.

Les chefs du grand Oti sont reconnaissant envers le président togolais
Plus de 300 personnes ont marqué leur présence dans la capitale togolaise en petit groupe, ces dernières semaines afin d’être indemnisées. D’après TogoNews, ces populations ont insisté pour exprimer leur grande reconnaissance au président de la République Faure Gnassingbé par l’intermédiaire du Haut Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale.

Selon le vice président du conseil de préfecture régional des chefs représentant le grand Oti et chef canton de Mango, les membres de la population du grand Oti ont souffert depuis les indépendances et malgré l’arrivée de la démocratie rien n’a changé. Toutefois, avec l’arrivée de l’actuel chef de l’État Faure Gnassingbé, qu’un progrès à commencer a être enregistré, surtout au niveau du programme mis en place par le Haut Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale. D’après le chef des grand Oti, les membres de la population espèrent que tout le monde œuvre avec le Haut Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale pour que la stabilité devienne une réalité dans le pays.

Indemnisation des victimes

Le Colonel Wadja Gbandi, le préfet de l’Oti, suite à l’accueil le 15 juillet dernier, de la première vague des victimes à leur retour à Mango, il a tenu à rappeler l’importance et l’intérêt que l’autorité accorde au processus de réconciliation. C’est pour cette raison que le Haut Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale, a décider de mobiliser plusieurs moyens de transport afin d’assurer leur déplacement à la capitale togolaise, assurer leur séjour et les indemniser avant de les ramener chez eux, comme a expliqué Victoire Dogbé, la directrice de cabinet du président.