Le Togo s’achemine vers la transition digitale

Le Togo se prépare à la mise en place d’une stratégie de transformation digitale, destinée essentiellement à assurer une plus grande inclusion sociale à ses populations, améliorer sa compétitivité et libérer davantage son potentiel de croissance.
Les péages inaugurés, en fin de semaine écoulée, à Aképédo sur le Grand contournement de Lomé (la capitale togolaise), à Voudougbé sur la Nationale 1 et à Davié sur la Nationale 2, se mettent au numérique. “Ces postes (nouveaux) automatisés ‘intègrent une modernisation des moyens de paiement’, se félicite la cheffe du gouvernement togolais, Victoire Dogbé.
Ces postes de péages, occupés d’une borne magnétique, accepteront des cartes d’abonnement. Durant la validité des cartes, l’utilisateur de la route pourra ainsi ‘badger’ au niveau de la borne pour que les barrières s’élèvent automatiquement, lui ouvrant le passage.
En effet, outre la multitude des voies à ces postes, induisant l’accélération et la fluidité du trafic, les usagers ont le choix entre les moyens de paiement classiques (comme par exemple le règlement des frais en espèce) et des moyens beaucoup plus modernes. Aussi, l’utilisateur de la route n’est pas limité – uniquement – à ces options précédentes. D’après le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, un système intégrant la téléphonie est également mis en place. Et si au départ, celui-ci demandera de l’utilisateur de la route qu’il crédite sa carte, il s’agira, progressivement et à terme, de système de soustraction ou de débit automatique (assurant un débit constant) de son compte. L’option vignette aussi est offerte aux utilisateurs.

        Les postes de péage désormais automatisés !

Contrairement au système classique où il revenait aux caissiers de déterminer les sommes au péage au regard des véhicules, le dispositif aura à générer, désormais, automatiquement les sommes qui vont apparaître sur l’interface du caissier. L’action de ce dernier se résumera ainsi à valider les frais. La transition numérique se poursuit au Togo.
Il est important de souligner que l’automatisation des procédures, au niveau des tribunaux commerciaux, est entrée depuis le mois de février dans sa phase effective.
Assurer la sécurité de la collecte des droits d’utilisation des infrastructures routières et fluidifier le trafic routier. Tels sont les principaux objectifs de l’automatisation des postes de péage de trois grands axes routiers. Ces stratégies s’inscrivent dans le cadre du programme régional ouest africain de développement des infrastructures de communication.