Le Togo se prépare à la réouverture de ses frontières aériennes

Le pays s’active depuis plus de trois semaines pour rouvrir ses frontières aériennes. Plusieurs travaux sont d’ores et déjà en cours dans l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma afin de mettre en œuvre un centre de tests de dépistage du Covid-19.
Le Togo se prépare à une reprise des vols, et une ouverture de ses frontières, en plus de vouloir rouvrir ses universités. En effet, au regard de l’évolution de l’épidémie dans le pays, ‘nous allons graduellement vers l’ouverture des frontières aériennes, particulièrement la reprise des vols’, a précisé Komi Sélom Klassou, le Premier ministre.
“Il est prévu d’avoir un labo moderne bien équipé avec du personnel très qualifié, ainsi que des mesures fermes afin de limiter la propagation du virus”, ajoute-t-il.
“La reprise des vols et la réouverture de l’aéroport ne doivent en aucun cas entraîner une augmentation des contaminations”, a déclaré ‘Faure Gnassingbé’, le président togolais.
Il est important de rappeler que le Togo dénombre 741 cas cumulés de coronavirus, pour 565 guérisons et 176 cas actifs. D’importantes mesures sont ainsi en train d’être prises pour la gestion de toutes les personnes, le port des masques et la désinfection des appareils.

Togo – Coronavirus : le chef de l’Etat annonce les nouvelles procédures de voyage
La présidence togolaise a annoncé par le biais d’un communiqué de presse que des nouvelles dispositions (mesures) relatives aux transports et aux déplacements de personnes désormais en vigueur au Togo. Selon le chef de l’Etat togolais, ‘Faure Gnassingbé’, ces dispositions sont en accord avec les recommandations (consignes, conseils, etc.) du comité national de gestion de la riposte contre le coronavirus.
À noter que les passagers devront obligatoirement présenter, avant l’embarquement, l’attestation de test (-) au nouveau coronavirus, à la compagnie aérienne, sans préjudice des mesures Covid-19 recommandées par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et l’Organisation Mondiale de la Santé.
La République du Togo se dote d’une application mobile et d’un site web afin de limiter la contamination des voyageurs. Ces derniers devront ainsi remplir le formulaire de déclaration de santé et d’immigration disponible sur le site officiel du ministère de la Santé publique.
En réalité, outre la réponse sanitaire, le Togo veut arrêter les frais sur le plan économique.
À noter que l’OACI a publié dernièrement ses recommandations pour assurer la circulation aérienne dans les meilleures conditions possibles.