Togo : la Banque Allemande de Développement soutien le projet togolais

Le pays dirigé par Faure Gnassingbé profite d’un don de 6,5 milliards de FCFA de la Banque Allemande de Développement (KFW) dans le cadre de soutien de la République fédérale d’Allemagne dans l’amélioration des routes rurales.

         La Banque Allemande vient à la rescousse du Togo

Selon les dernières actualités du Togo qui s’affichent dans les différents médias et journaux togolais en ligne, le pays a bénéficié d’un don de plus de 6.5 milliards de FCFA de la Banque Allemande de Développement (KFW). D’après Togo News, ce don entre dans le cadre de l’appui de la République fédérale d’Allemagne dans la réhabilitation des pistes rurales togolaises. Le Togo vient en effet, dans ce cadre profiter d’un fonds de 10 millions d’euros, soit l’équivalent de 6.5 milliards de FCFA, afin d’apporter le financement qu’il faut pour la troisième partie du Projet de soutien aux pistes rurales.
Il est important de mentionner que ce soutien a pu faire l’objet d’une cérémonie de signature d’accord bilatéral de don entre les deux parties, jeudi dernier, dans la capitale Togolaise, Lomé. Une cérémonie qui a été couverte par plusieurs médias dont Togo News et Info togolaise.
Selon ces journaux togolais en ligne, les signataires étaient l’Ambassadeur allemand et le ministre de l’Économie et des Finances togolais, mais aussi en présence de plusieurs officiels comme les ministres de l’Agriculture et celui en charge des transports dans le pays.

       L’objectif de ce projet

Ce soutien financier permettrait d’élargir le programme qui est actuellement en cours au niveau des domaines de productions agricoles tout en participant au désenclavement de quelques régions togolaises. Il est essentiel de mentionner que les différents travaux qui commenceront bientôt permettraient entre autres de faciliter l’accès aux différentes zones de productions de cacao, café ou du coton.
Le ministre de l’Économie et des Finances togolaise, Sani Yaya, a assuré dans un entretien avec Info togolaise, que les pistes rurales ont un rôle important dans la réduction du seuil minimum de pauvreté des différents citoyens ruraux, grâce au désenclavement des zones de production, mais surtout à la libre circulation des personnes et des biens.
Selon les derniers chiffres partagés, entre 2016 et 2018, plus de 2 500 pistes ont été réhabilitées. Le président de la République, Faure Gnassingbé, ambitionne à ce que son pays désormais franchit un nouveau cap, dans l’objectif de faciliter l’émergence des pôles de croissance régionaux.
Il est important de rappeler que le coût global du projet qui est en cours de réalisation est d’environ 35 millions d’euros, soit l’équivalent de 23 milliards de FCFA. Le financement de ce projet serait assuré ; à hauteur de 8.4 millions d’euros par l’État togolaise, 10 millions d’euros par l’AFD et prés de 17 millions d’euros par la KFW.