Togo : la production du pays en phosphate a dépassé 800 mille tonnes en 2019

Selon la BCEAO, la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, l’État du Togo a produit plus de 800 mille tonnes de phosphates durant l’année dernière. Certes, le volume du phosphate produit durant 2019 a enregistré une baisse de prés de 21 % par rapport à l’année qui la précéder toutefois cette baisse pourrait être expliqué par la courbe descendante de la production du minerai.

La production de phosphate au Togo

D’après les experts dans le secteur, la production moyenne du minerai enregistrait durant les années 2000 prés de 1 million de tonnes tandis que durant les années 90, elle a enregistré plus de 2 millions de tonnes. En effet, avec une production de 800 mille tonnes de phosphate en 2019, la production de phosphate au Togo, est bien dans la courbe descendante. D’après les statistiques effectuées par la BCEAO, la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, ce produit entre 2018 et 2019, il a enregistré une baisse annuelle de plus de 21 % .
Malgré que globalement elle était assez stable durant la décennie, la production du phosphate au Togo a marqué un creux assez important durant ces cinq dernières années, notamment durant 2017 et 2016. En effet, la production du phosphate a été estimée à 732 500 tonnes durant 2017 alors qu’en 2016, elle était de 843 000 tonnes. Entre ces deux années, la production du minerai a enregistré un déclin, alors que durant 2015 la production au Togo était de 1.15 millions de tonnes.
Il est important de mentionner que ce déclin graduel enregistré au niveau de la production du phosphate au cours des décennies précédentes. En effet, avec une production de prés de 2 millions de tonnes durant les années 90, alors que durant la décennie 2000, la production est de 1 million de tonnes en moyenne.

Rechercher d’autres alternatives

Afin de remédier à cette baisse annuelle le chef d’État du Togo, Faure Gnassingbé, a préféré miser sur les énergies renouvelables grâce à la mise en place d’une initiative sans précédent dans le pays.
La stratégie mise en place par Faure Gnassingbé vise à ce que l’accès à l’électricité soit à 100 % à tous les togolais d’ici 2030.

 

Source : https://lomegraph.com